Page commémorative

Randy Roberts

Randy Roberts

C’est avec une profonde tristesse que nous disons au revoir à l’un des nôtres, Randy Roberts. Son départ en janvier 2022 a laissé un grand vide dans le cœur et des larmes dans les yeux de tous ceux et celles qui le connaissaient. Ardent défenseur des personnes qui consomment des drogues, il revendiquait des changements à tous les niveaux et surtout, il voulait que les décès cessent!

Fondateur du Brantford Substance User Network (BSUN), Randy a fait de grandes choses pour sa communauté et ailleurs en Ontario. Il a travaillé avec des députés, des conseillers, son bureau de santé publique et son organisme local de services pour le VIH/sida afin de garantir un traitement juste et équitable pour les personnes de sa région qui consomment des drogues. Il a plaidé pour l’amélioration de la santé des personnes qui consomment des drogues, la réduction des méfaits, un approvisionnement plus sécuritaire, des services adéquats, plus de centres de santé communautaire et de services de réduction des méfaits, de même que pour la décriminalisation de la consommation des drogues.

Randy a également collaboré avec Santé publique Ontario pour fonder le Ontario Network of People Who Use Drugs. C’est à cet endroit que j’ai rencontré Randy et que nous sommes devenus amis et collègues. Nous avons travaillé très fort pour aider les gens et Randy était la voix de la raison. Nous partagions généralement le même point de vue sur les enjeux, et j’appréciais autant sa camaraderie que sa capacité à prendre le parti de tout le monde en même temps. Randy rappelait rapidement les gens à l’ordre avec ses sages paroles lorsque des disputes ou des problèmes surgissaient. En nous lançant « Allez, des gens meurent, on n’a pas de temps à perdre » et « Pendant qu’on est assis ici, des gens sont en train de mourir », il nous ramenait à la réalité et aux raisons qui nous avaient poussés à faire ce travail. Randy s’est démené pour nous enregistrer comme association sans but lucratif et pour que nous ayons un site Internet qui nous permettrait de rejoindre le plus de personnes possible.

Randy était une personne extrêmement attentionnée qui voulait que tout le monde réussisse. Il aidait les gens à trouver un logement, à obtenir des soins de santé, à prendre rendez-vous pour une TAO ou un approvisionnement sécuritaire, à s’inscrire aux programmes OAT et POSPH, à obtenir du matériel et des services de réduction des méfaits, des vêtements propres, de l’équipement pour rester au chaud… la liste est longue. Il opérait un service de seringues et d’aiguilles chez lui, pour que les gens de son immeuble aient accès à du matériel stérile et de la naloxone. Randy faisait également des rondes autour de son immeuble pour aider ou sauver les personnes en intoxication ou en surdose. Il restait parfois éveillé toute la nuit pour aider les gens – je l’appelais quand j’avais besoin d’une personne pour m’assister à distance en pleine nuit. J’aurais aimé être là pour lui quand il en avait besoin.

La mort de Randy va laisser un grand vide dans les services offerts aux personnes de sa communauté et de sa région. Son combat s’est étendu à tout l’Ontario et les réverbérations se sont fait sentir dans tout le Canada. Nous avons perdu l’un de nos plus ardents militants, et c’est impossible pour moi de rendre justice à ses efforts, tant il a touché de vies pendant toutes ces années. Sa personnalité aimante, bienveillante et empathique nous manquera énormément, et nous porterons Randy en nous lorsque nous nous activerons à provoquer le changement auquel il aspirait. Il était tenace, plein d’énergie et d’amour. Son absence se fera cruellement sentir chaque fois que nous nous rencontrerons sans lui, mais il aurait voulu que nous saisissions cette occasion pour avoir un plus grand impact encore, en tant que personnes qui consomment des drogues!

Lors de l’une de nos dernières réunions avec Randy, nous avons discuté de l’ajout d’une page commémorative sur notre site Web. Nous n’avions jamais pensé que « Randy Roberts » serait le premier nom sur cette liste, et c’est ce qui me fait le plus mal. Les conversations sur la mort, si lointaines à moment, semblent maintenant si étranges. Randy était une telle lueur d’espoir et de changement. Il ne voulait rien de plus que de voir les personnes qui consomment des drogues réaliser leurs objectifs, leurs espoirs, leurs rêves.

Pour finir, je voudrais nous laisser sur une citation d’un article que Randy a publié sur sa page Facebook – son dernier message. Elle montre bien où il avait la tête dans ses derniers jours et donne un aperçu de son état d’esprit et des raisons qui motivaient son travail. La citation va comme suit : « Au même titre que l’urgence de santé publique qu’est la COVID-19, nous devrions faire tout ce qui est en notre pouvoir, et aussi longtemps qu’il le faudra, pour réduire le nombre de décès par intoxication aux drogues jusqu’à ce que cela ne soit plus une menace quotidienne pour les personnes qui consomment des drogues. » – The Globe and Mail

À une autre personne perdue trop tôt pour cause d’échec des politiques, de stigmatisation et de lacunes dans les soins de santé et les services sociaux. Randy, nous t’aimons et te respectons pour tout ce que tu as fait pour nous et nos communautés. Tu manqueras cruellement à l’ensemble des communautés de personnes utilisatrices de drogues et de leurs allié(e)s. Ta perte se fera ressentir dans tout le pays, mais nous finirons ce que tu as commencé et ton travail n’aura PAS été fait en vain. Il se poursuivra, tout comme ton nom se perpétuera, car nous t’emporterons avec nous dans notre périple vers le changement. Je t’aime Randy et tu me manques, pour toujours et à jamais!!!!

Avec amour et lumière,

Ashley Smoke